Principe de fonctionnement de HyperCache


Le service HyperCache fonctionne comme une sorte de filtrage Web.

Son but est d’intercepter les requêtes des navigateurs avant que le service proxy effectue lui-même le rapatriement des objets depuis Internet.

Il est composé de 3 modules:

  1. Le client de filtrage web Artica: Est en charge de communiquer avec le service de proxy et de rediriger les requêtes vers le moteur Web de cache ( HyperCache Web).
  2. HyperCache Downloader: Est un processus de rappatriement qui est en charger de télécharger les objets et de les placer dans l’espace de stockage.
  3. HyperCache Web: Est un moteur Web qui va recevoir les requêtes des utilisateurs afin de fournir les objets téléchargés.

Des règles de mise en cache indique au système HyperCache si l’objet qui va être rapatrié doit faire l’œuvre d’une mise en cache renforcée.

Fonctionnement lors d’une demande d’un nouvel objet:

Si un nouvel objet doit être téléchargé, Le client de filtrage web Artica va enregistrer la requête dans une file d’attente et laisser le service proxy effectuer le téléchargement de l’objet normalement.
Un processus de rapatriement ( HyperCache Downloader ) va scruter cette file d’attente et va télécharger l’objet une nouvelle fois afin de le placer dans l’espace de stockage.
Il va enrichir une base de données locale pour le client de filtrage Web Artica comprenne que l’objet est désormais stocké dans l’espace HyperCache.

Il faut bien comprendre que cette méthode fait que l’objet va être téléchargé deux fois avant que le système de cache soit opérationnel.

Fonctionnement sur un objet déjà existant.

Si le navigateur demande un objet déjà téléchargé, Le client de filtrage web Artica va modifier la requête afin de forcer le proxy à télécharger l’objet sur son propre disque à l’aide du service HyperCache Web.
HyperCache Web est en charge de fournir l’objet rapatrié mais en proposant des entêtes de mise en cache proxy renforcée.
Soit le proxy utilise ces entêtes et à son tour l’enregistre dans son système de cache, soit le proxy ne souhaite pas le mettre en cache mais va quand même télécharger l’objet localement.

Bref, dans l’une ou l’autre méthode, la bande passante Internet ne sera pas sollicitée.

 

Laissez un commentaire